Skip to content

Blog Patro / Voici comment les animateurs font de l’inclusion sans le savoir

Blog, Boite à outils, Un monde meilleur  |  01.12.2022

Voici comment les animateurs font de l’inclusion sans le savoir

La Fédération Nationale des Patros fête son 100° anniversaire en 2024. Pour célébrer cet événement exceptionnel, 3 perspectives (ou P24) ont été élaborées. En 2021-2022, tu es invité à vivre l’inclusion et à te poser des questions sur l’accessibilité des activités de ton patro. Cela semble ambitieux, et pourtant…

Et si tu faisais déjà de l’inclusion sans le savoir ? On met la lumière sur des pratiques qui sont peut-être déjà en place dans ton patro.

Chercher à faire avec, sans prendre le dessus

Lorsqu’un parent inscrit un nouveau, tu ne sais pas toujours à quoi t’attendre. Tu sais qu’il aura des besoins spécifiques, mais tu ouvres le dialogue avec les parents. Si l’enfant présente un régime alimentaire spécifique, tu pourras chercher des alternatives aux menus avec les intendants et ne pas décider d’un plat commun pour tous. Grâce à cette action, ton patro est déjà inclusif.

Tenir compte des limites de chacun

En considérant chaque enfant individuellement, il est important d’être ouvert à la discussion sur ses limites individuelles de participation à certaines activités, à certaines discussions ou bien concernant l’organisation du patro. Voici 2 exemples concrets :

  • Si un enfant présente des difficultés à assister à une activité de recherche de sens parce que la thématique abordée est compliquée à gérer pour lui, il est important de tenir compte de ses limites. En lui proposant un temps d’échange individuel avec un animateur, tu lui permets de partager son vécu ou son ressenti face à la situation. Et si l’enfant ne veut pas s’exprimer, il faut le respecter également. Pourquoi ne faire une autre activité en attendant ?
  • Si des parents ont des difficultés financières, ils n’auront pas la possibilité de débourser la totalité des frais pour le camp en une seule fois. Leur proposer un étalement, c’est déjà être inclusif !

Baser les décisions d’équipe sur la vie des autres

Chaque année, l’organisation des départs en camp peut s’avérer un vrai casse-tête. Comment faire en sorte que tous les enfants puissent venir au camp ? Généralement, les dates de camp sont les mêmes d’année en année, ce qui induit que certaines années, les départs et/ou les retours doivent se faire en pleine semaine. Que faire si les parents travaillent ou n’ont pas de voiture ? Tu   des co-voiturages avec les animateurs et les parents afin que tout le monde puisse profiter de ce moment tant attendu pendant l’année. On n’y pense pas assez, mais on parle déjà d’inclusion.

Maintenant que tu sais que tu peux le faire, on t’invite à aller un peu plus loin pour vivre encore plus l’inclusion dans ton patro. Pour te lancer dans l’aventure, ton président a reçu, en début d’année, un colis « Vivre l’inclusion » à son domicile avec une démarche d’introduction qui te mettre de vivre cette première perspective avec ton équipe de cadres.

Scroll To Top