Skip to content

Blog Patro / La pyramide de l’engagement bénévole

Blog, Un monde meilleur  |  12.04.2020

La pyramide de l’engagement bénévole

Selon une enquête menée auprès de 260 jeunes, sur l’ensemble des bénévoles francophones, 71% s’engagent pour plus de trois ans et 29% s’investissent durant au moins 10 ans, 58% ont entre 18 et 24 ans et 64% sont des filles, 50% des jeunes volontaires travaillent et 41% sont étudiants*.

Ce n’est pas un secret, le Patro repose sur le bénévolat. Il est composé de 22.000 membres dont :

  • 3.600 animateurs bénévoles
  • 350 équipiers régionaux
  • 70 cadres fédéraux.

Sans eux, le Mouvement n’existerait pas.

Vers le sommet du bien-être et du bonheur

Selon Jean Hermesse, Vice-Président de la Mutualité chrétienne, le bénévolat « permet de rompre l’isolement social et de se mettre en accord avec ses convictions. La personne se sent valorisée.” Au-delà de la santé, le bénévolat permet également une construction identitaire et philosophique.

Par ce schéma, tu peux visualiser certains apports du bénévolat. Ceux-ci sont constitués de différents paliers qui grandissent en même temps et s’influencent mutuellement :

Les relations vécues

Le socle de cette pyramide, ce sont les bases de l’intégration au groupe. Le bénévolat permet à une personne de sortir de son isolement et d’intégrer un groupe, un cercle ou une bande avec laquelle elle va se construire une identité, une appartenance.

Au Patro, on va intégrer une équipe d’animateurs pour affirmer sa personnalité et ses compétences, se constituer une confiance, se sentir valorisé. Au travers des réunions, des activités, on va confronter ses points de vue à celui des autres. On va aussi s’enrichir des camps, des animations et des moments de team-building pour explorer son identité et la partager.

L’expérimentation

Le Cœur de la pyramide, c’est tout ce que le jeune va mettre en place. En créant des choses, s’essayant à différents rôles ou s’investissant dans des projets qui demandent une multitude de compétences, il va atteindre des objectifs et valoriser ses compétences. Grâce à ça, il va, entre autres, renforcer son estime de soi et ses liens avec les autres.

À travers l’animation et les événements auxquels il participe, le patronné va pouvoir développer un arsenal de savoir-faire et savoir-être dans un environnement constructif ou l’essai/erreur est autorisé et où il va pouvoir grandir à son rythme. Que ce soit au niveau de son patro, de sa régionale ou de la Fédération, il pourra évoluer et s’essayer à différentes fonctions où il prendra de nouvelles responsabilités.

Le sens de son engagement

Le sommet de la pyramide, c’est ce qui va permettre à un bénévole d’atteindre un palier de reconnaissance. Ses relations vécues vont dépasser sa personne ou son équipe et avoir un impact sur d’autres personnes.

Par exemple, un animateur qui prendra un rôle de président aura une nouvelle influence sur les animés, les parents et même l’ensemble du quartier ou village où il évolue. En donnant du sens à son engagement comme président et en partageant les valeurs du Patro, il va apporter sa pierre à la construction du Mouvement et de la société.

Alors, réjouissons-nous ! Chaque bénévole, y compris au Patro, devient, par son engagement, un CRACS (Citoyen Responsable Actif Critique et Solidaire). Chacun retire de la richesse d’une expérience dans le bénévolat. Celui-ci laisse bien souvent une trace indélébile dans la vie d’une personne et procure en général une assurance et de la joie de vivre.

Puissent encore plein de jeunes s’enrichir de ces actions qui nous éloignent du monde consumériste et nous rapprochent de ce qu’est, naturellement, un être humain…

Scroll To Top