Skip to content

Blog Patro / Que connais-tu de notre Chant Fédéral ?

Chant fédéral
Blog, Boite à outils  |  11.14.2019

Que connais-tu de notre Chant Fédéral ?

Le chant fédéral est l’hymne officiel du Patro. Il se chante souvent lors du rite du rassemblement ou à d’autres occasions importantes. Comme c’est un signe que chacun chante, il implique davantage le patronné et lui fait prendre conscience qu’il appartient à la grande famille du Patro. Les paroles décrivent le blason du Patro et sont liées à l’interprétation de l’époque. C’est davantage son aspect traditionnel qui fait qu’il est toujours chanté aujourd’hui.

Des paroles porteuses de sens

Ces paroles que les patronnés chantent lors du rassemblement ont été écrites en 1934 par l’abbé J. Bastgen ! Aujourd’hui, ces mots ne seraient certainement plus utilisés et pourtant, ce chant est toujours entonné au Patro… Il reste un signe d’appartenance fort et touche en nous des choses importantes. Vous trouverez ci-dessous l’explication de ces paroles avec des mots plus actuels. C’est l’occasion de redonner du sens à un chant que l’on entonne parfois par automatisme.

La pure ivresse des plaisirs sains et des ébats joyeux

Aller au Patro, ça fait du bien, c’est un plaisir, ça rend joyeux. Beaucoup de choses peuvent donner du plaisir, mais tous les plaisirs n’ont pas la même qualité : boire, se droguer, conduire dangereusement procure du plaisir, disent certains. Peut-être, mais ce plaisir est souvent de courte durée et surtout, peut avoir des conséquences négatives sur la santé, le moral, etc. Au Patro, si on se fait plaisir, c’est grâce à des activités (des « ébats ») qui sont chouettes : jouer, marcher, monter des projets… Tout cela est « sain » (bon pour la santé du corps et du cœur !) et on peut en goûter sans modération.

L’amitié maîtresse et la charité comme loi

Dans n’importe quel groupe, il y a des règles ; dans n’importe quel jeu aussi – sinon, c’est le grand désordre et le risque que les plus forts imposent leur volonté. Ces règles, on les respecte, elles sont nos « maîtresses », celles qui nous éduquent. A l’école, la discipline et le travail sont deux lois incontournables. Au Patro aussi, il y a des règlements. Mais l’important, c’est qu’ils soient eux-mêmes soumis à deux lois plus grandes encore : celle de l’amitié et celle de la « charité ». L’amitié, c’est être dans une relation de frères et sœurs : on peut se chamailler, mais on sait qu’on appartient à la même famille. La « charité », c’est avoir de l’affection pour l’autre, se soucier de lui/d’elle, savoir en prendre soin…

Le blé vert, la croix d’or

Le blé qui pousse est un symbole très ancien, qui représente la jeunesse. En effet, le blé est ce qui va donner de la nourriture (le pain) et donc, assurer l’avenir. La jeunesse est l’avenir de l’humanité. C’est cela que rappelle l’épi de blé sur le blason. Quant à la croix, c’est le symbole de Jésus. Pour celles et ceux qui croient en lui, cette croix « d’or » est le rappel que l’échec n’a jamais le dernier mot, que la vie toujours reprend le dessus. Pour ceux qui ne sont pas chrétiens, cette croix symbolise aussi le fait que nous ne sommes pas seulement des êtres « horizontaux », mais qu’il est bon de nous enraciner et d’avoir le regard tourné vers plus grand que nous, quel que soit le nom qu’on lui donne.

Joyau, noblesse, vaillance, Roi

C’est sans doute le couplet qui a le plus vieilli. Il évoque une société du Moyen Age, avec le code de la chevalerie… Mais au fait, les Chevaliers, ça existe encore au Patro ! Le « joyau blanc », c’est l’écusson même du Patro, qui représente toute cette jeunesse animée d’un idéal. Une jeunesse saine (« pure »), courageuse et pleine de projets (« vaillante »). Bien sûr, le « divin roi » (Dieu, Jésus) n’a plus aujourd’hui la place qu’il occupait lors de l’écriture de ces paroles. Mais le Patro a voulu garder la référence à l’action de Jésus dans son Projet Educatif et, de manière générale, la recherche de sens fait partie de l’esprit patro.

Nous sommes fiers de toi

Ce dernier couplet ne demande guère d’explication ! Ce blason, que l’on porte sur la poitrine (qui « brille sur nos cœurs ») est aussi le signe de notre joie de vivre (« l’allégresse ») et de notre fierté d’appartenir au Patro.

 

Tu vois : même si l’habit a un peu vieilli, il suffit d’un petit coup de brosse pour en faire tomber la poussière. On s’aperçoit alors que ce que chantaient les jeunes en 1934 ne disait pas autre chose que ce que tu chantes aujourd’hui. A travers le temps, le Patro, c’est vraiment par et pour les jeunes !

 

Des couplets moins connus

Savais-tu qu’il existe d’autres couplets au chant fédéral du Patro ? Si aujourd’hui, nous ne chantons que la première partie de ce chant, il comptait à l’origine pas moins de 8 couplets ! Tu les trouveras ci-dessous précédés de quelques mots résumant l’esprit des paroles sous un angle plus actuel !

S’inspirer de l’action de Jésus et en propager les valeurs.

Dans nos Patros

Apprenons à connaître

De notre Roi

L’enseignement divin

Nourris du Christ

Par amour pour le maître

Nous deviendrons

Moissonneurs de demain

Développer son autonomie, sa personnalité et parvenir à atteindre des objectifs.

Dans nos Patros

Exerçons la vaillance

Qui trempera

Nos cœurs de conquérants

Les jeunes blonds

Mûris par la souffrance

Porteront haut

Leurs épis triomphants

Surmonter des difficultés et être conscient et fier de ses réussites personnelles.

Dans nos Patros

Acquérons du courage

Pour les devoirs

Qu’il nous faudra remplir

Les épis verts

Qui échappent à l’orage

Se dresseront

Dorés dans l’avenir

 

S’engager comme animateur et préparer la relève.

Dans nos Patros

Trempons nos caractères

Préparons-nous

A cultiver un jour

De nouveaux blés

De jeunes et nobles frères

Les épis blonds

Seront moisson d’amour

 

Se sentir appartenir au Patro, se mobiliser pour les couleurs du Mouvement.

Dans nos Patros

Si notre cœur s’enflamme

Si dans nos yeux

S’allume un feu nouveau

C’est que soudain

A paru l’oriflamme

Debout les gars

Saluons le drapeau

 

Vivre les valeurs du Patro dans toutes les facettes de sa vie personnelle et professionnelle.

A nos Patros

Restons toujours fidèles

Contre le mal

Apprenons à lutter

De la Vertu

Soyons des sentinelles

A l’atelier

L’école et au foyer

 

Vivre l’objectif du Patro comme une balise, un guide tout au long de sa vie.

O cher Patro

Si jamais dans la vie

A nos serments

Nous étions renégats

Ton souvenir

Sur la route bénie

Ramènera

Fils repentants, tes gars

Scroll To Top