Skip to content

Blog Patro / Comment réinventer ton souper patro ?

Blog, Inspirations  |  01.19.2021

Comment réinventer ton souper patro ?

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux patros rencontrent des difficultés financières. Si c’est le cas de ton patro, aucun souci ! Il n’y a que des solutions et ces initiatives locales sont faites pour t’inspirer.

Un Drive-in

Pour remplacer son souper traditionnel, le Patro de Remouchamps (Régionale de l’OAC) a organisé un drive-in de burgers. Pour attirer un maximum de personnes et pour que le repas soit de qualité, ils ont misé sur un menu local et bio. Même l’emballage était un paquet carton biodégradable.

  • Au menu : burger, frites, soft et dessert (version adulte ou enfant).
    Grâce à un sponsor, des mini-digestifs ont été distribués avec les commandes.
  • Comment ? Précommande un mois à l’avance. Pour que la commande soit validée, il suffisait de verser le montant sur le compte du patro.
  • Organisation ? Sur place, un parcours avec des cônes a été mis en place dans la cour du patro. Différentes tonnelles offraient la possibilité de délimiter les espaces des stands (boissons, tartes, assiettes apéro, etc.)

Tout le long du parcours, des écrans diffusaient les photos du camp. Ça permettait de patienter le temps de la cuisson. Pour les distraits, une clé USB avec toutes les photos était distribuée avec la commande.

Habituellement, les bénéfices viennent du bar que le patro organise après le souper. Du coup, il a fallu innover pour compenser cette non-rentrée d’argent ! C’est pourquoi le patro a proposé un apéro à emporter (assiette apéro + bières spéciales/mojito ou virgin mojito). Cela a permis aux participants de prendre l’apéro à la maison.

Astuce : rassurer les parents en leur expliquant comment ça se passera et ce qui est mis en place pour respecter les règles de la situation sanitaire.

C’est une expérience différente qui a nécessité beaucoup d’investissement et d’organisation, mais ça reste une super expérience. » (Marine, présidente du Patro de Remouchamps)

Version 2.0 du traditionnel souper boulettes

Le Patro de Quévy (Régionale de Mons Borinage) a organisé un souper boulettes à emporter.

  • Au menu : boulettes sauces tomates + riz
  • Comment ? En réservant aux les animateurs. Le paiement se faisait soit sur place, soit en amont sur le compte du patro.
  • Organisation ? Boulettes sauce tomates préparées par le boucher ce qui permet d’éviter un maximum les contacts avec la nourriture. Les animateurs ont cuit du riz et il ne restait plus qu’à préparer les portions en fonction des commandes.

Un parcours était organisé pour récupérer sa commande.

Pour les photos du camp, les parents venaient avec une clé USB et un animateur la chargeait le temps qu’ils reprennent leur commande.

Astuce : organiser une tombola avec des tickets à acheter à l’entrée pour permettre à chacun de patienter.

« On a eu des retours assez positifs des parents. Ça nous a permis d’avoir plus de bénéfices que d’habitude parce qu’on n’avait pas les frais de location de la salle. L’organisation est aussi plus simple parce qu’on ne devait pas prévoir de services. Idée à garder ! »  (Ellie, présidente du Patro de Quévy)

Un souper à plusieurs services

⚠ Disclaimer ⚠ Tu te doutes bien qu’avec la situation actuelle, ce type de souper n’est pas organisable, mais dès que les mesures le permettront, n’hésite pas à repenser à cette alternative.

Le Patro Notre-Dame de Toute Joie de Seneffe (Régionale du Centre) a trouvé une alternative pour vivre un souper en code jaune.

  • Au menu : boulettes, frites + dessert
  • Comment ? Un souper physique en 3 services avec alternatives livraison dans un rayon de 2 km autour du local ou plat à emporter.
  • Organisation ? Pub via le site web du patro et Facebook. Pour satisfaire le plus de demandes, 3 services ont été organisés, mais la limite était de 40 couverts/service.

Une zone-bar était organisée dans la cour. Chaque espace était délimité. À l’entrée, du gel était mis à disposition. Chacun pouvait payer sur place avec un terminal Bancontact. Tous les animateurs (en salle et en cuisine) portaient des masques. Et entre chaque service, 15 minutes pour désinfecter et nettoyer.

« On a acheté un terminal bancaire qui permet aussi de payer sans contact. Il nous a coûté 30 € + les frais qui sont de 1,6 %/paiement. » (Anthony, trésorier du Patro de Seneffe)

 

Alors, tu as trouvé l’idée adaptable pour ton patro ?

Tu trouveras un article avec 14 autres idées pour que ton patro gagne de l’argent en masse !

N’hésite pas à contacter ta régionale ou ton permanent de régional si tu veux d’autres idées ou si tu veux être sûr que ton initiative est covid-friendly 😉

 

Scroll To Top