Skip to content

Blog Patro / En route vers plus d’interculturalité au Patro

Blog, Un monde meilleur  |  12.10.2020

En route vers plus d’interculturalité au Patro

Depuis 1 an, la Commission Actions Locales travaille sur une thématique importante qui fait partie intégrante de l’identité-même de notre Mouvement. En effet, nous sommes convaincus que la diversité est une richesse, mais comment est-ce que cette partie de l’Objectif du Patro est vécue sur le terrain ? Une enquête a été réalisée fin 2019 auprès de 80 patronnés afin de savoir comment ils vivent l’interculturalité dans leur patro. Qu’est-ce qui est ressorti de cette enquête ? C’est quoi l’interculturalité au Patro ? On fait le point dans cet article.

L’accueil des personnes précarisées, comme porte d’entrée

Le savais-tu ? L’accessibilité aux loisirs est reprise dans les Droits de l’Enfant. Mais ce droit est trop souvent bafoué. Depuis 2012, la Fédération propose une mini-formation pour sensibiliser, faire comprendre et agir autour de l’accueil des personnes précarisées et destinées aux équipes de cadres. Tu trouveras plus d’infos à ce sujet dans l’article « Comment le Patro favorise l’accueil de tous ».

Grâce à l’enquête menée en 2019, il est à noter que :

  • Les patros considèrent les services d’accueil d’enfants comme des partenaires dans l’attention et le soin à donner aux jeunes et enfants qu’ils animent.
  • La majorité des animateurs ne sont pas intrusifs quand il s’agit de raison de santé des participants.
  • Les frais liés aux activités proposées par les patros ne semblent pas être un frein à la participation dans l’organisation des animateurs et équipe de cadres.

L’interculturalité, comme question d’actualité

Mais c’est quoi l’interculturalité ? C’est un pas de plus pour renforcer cette ouverture à tous.

Quand tu viens au Patro, tu trouves un milieu où tu peux confronter ta culture à celle des autres, où un choc culturel peut se produire, mais aussi se résoudre. Nous inventons sans cesse de nouvelles manières de vivre ensemble et nous nous comprenons mieux. Nous collaborons pour réaliser des projets et comme ça nous pratiquons l’approche interculturelle.

Grâce à l’enquête menée en 2019, il est ressorti que :

  • Les enfants d’un centre d’accueil pour migrants seront en très grosse majorité les bienvenus au Patro.
  • Une majorité des patros font confiance aux nouveaux animateurs et les accueillent à bras ouverts
  • Les fêtes religieuses et l’éventuelle absence des animés lors de celles-ci ne sont pas un frein pour la participation au Patro.

L’inclusion au Patro, comme perspective d’ici 2024

L’inclusion est sur toutes les lèvres au niveau fédéral. Et pour cause, l’Assemblée Pédagogique en a fait une priorité à vivre d’ici 2024.

« L’inclusion vise à faciliter la participation de tous à la vie du groupe, à la vie de l’organisation, en levant tous les freins et les obstacles que certains individus rencontrent. Elle demande à la société de repenser la norme, plutôt que de demander aux individus de s’y conformer. » [1]

[1] « Phylactère – Le magazine du CJC », Septembre/Décembre 2019, Dossier « Diversité et inclusion », p.14

La perspective de vivre l’inclusion implique que chacun trouve sa place dans la famille des patronnés, quelles que soient ses différences ou ses cultures.

Grâce à l’enquête menée en 2019, il est apparu que :

  • La langue n’est pas une barrière d’inclusion pour 90 % des patros
  • L’adaptation en fonction des capacités physiques et mentales des jeunes et enfants se fait dans les patros en grande majorité.
  • Même si cela suscite parfois une crainte, la plupart des patros font confiance à une personne avec un retard mental pour animer.

Des pistes d’actions

Ce sondage a permis de mettre en lumière l’importance que les patros accordent à l’interculturalité, que ce soit dans leurs actions ou leurs idées. Tu mets des choses en place dans ton patro ? C’est le moment de les partager en envoyant un mail à la Commission Actions Locales.

N’oublie pas que tes idées pourraient en inspirer d’autres !

Scroll To Top