Skip to content

Blog Patro / Présidente fédérale, Camille se dévoile

Blog, VIP, Very Important People  |  04.09.2020

Présidente fédérale, Camille se dévoile

Tu le sais, au Patro, on vit la démocratie à tous les niveaux. Élue en mai 2019, le mandat de Camille – notre présidente fédérale – touche progressivement à sa fin (31.08.2020). C’est pourquoi, selon la procédure définie par la Charte, les candidatures au poste de présidente fédérale sont ouvertes ! Les régionales, les commissions, le Conseil Pédagogique (CP) et le Conseil d’Administration (CA), ont jusqu’au 19 avril pour proposer des prétendantes au poste de Présidente fédérale.

C’est un moment assez important parce que c’est un instant de prise de décision collective qui aura un impact sur le Patro. “

Je te propose d’en savoir plus sur la fonction de présidente fédérale avec une interview de Camille. Elle te raconte 5 moments qui ont marqué ses 10 derniers mois de présidence.

Le binôme présidentiel Et quel binôme !

Quentin et Camille, c’est une collaboration de tous les jours qui selon elle, “fonctionne super bien”.  Toutes les collaborations demandent un temps d’adaptation, mais entre nos présidents, ça s’est fait rapidement, “on a vite pu construire une belle dynamique de binôme.”

Un moment clé de cette collaboration :

“Dans chaque revue Le Patro, on co-écrit les éditos. Notre secret : on travaille sur un document partagé, chacun sur son ordinateur. La rédaction faisait partie de mes craintes initiales, mais c’est là qu’on voit que notre binôme fonctionne bien. En plus de la bonne entente générale, on est complémentaire dans nos caractères et nos manières de fonctionner.”

La face cachée de la fonction

Un mandat à la présidence de notre Mouvement, ça implique un certain nombre de rencontres des instances. Tu vas surement me dire “un certain nombre, ça veut tout et rien dire” et tu as raison !

Être président(e) fédérale, c’est :

Mais est-ce que le mandat se résume à ces rencontres ?

En réalité, les réunions, ça ne représente que la moitié de ce que je fais en tant que présidente fédérale. Il y a tout un autre pan qu’on ne connait pas forcément et qui est super enrichissant . C’est là que j’apprends le plus. »

Les présidents fédéraux sont :

  • Les représentants officiels de la Fédération ;
  • Les responsables de son fonctionnement et du dynamisme ;
  • Les animateurs de l’Assemblée Pédagogique (AP) et de l’Assemblée Générale (AG) ;
  • Les animateurs du Conseil d’Administration (CA) et du Conseil Pédagogique (CP) ;
  • Les garants du fonctionnement et de la coordination des Instances.

En d’autres termes, en devenant présidente fédérale, tu deviens :

  • Spécialiste en gestion de réunion et en ressources humaines ;
  • Oratrice hors pair ;
  • Actrice professionnelle (voir “La minute des Présidents” sur la page Facebook Le Patro)

Une représentante de l’Asbl

En tant que représentante officielle de la Fédération Nationale des Patros, Camille a été garante de l’image du Mouvement à l’extérieur de ce dernier. Entre autres, grâce à sa fonction, elle a pu participer activement à la Rencontre des Présidents, moment qui réunit les représentants des 5 mouvements de jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cette rencontre permet une prise de décision commune qui nous renforce comme mouvement de jeunesse. Cela implique de devoir être à l’écoute des besoins, envies et objectifs de chacun, quitte à parfois devoir faire des compromis.

Plus proche des régionales

Camille reste une patronnée qui vit son investissement dans le partage et les rencontres. Ce qu’elle aime dans sa fonction c’est d’aller à la rencontre des patronnés et des régionales. “C’est un défi pour Quentin et moi de pouvoir rencontrer chaque régionale de manière privilégiée. On a eu l’occasion d’aller en visiter certaines pendant les formations régionales. C’était super riche et j’en garde de super souvenirs.”

La prochaine fois que tu rencontreras nos présidents, n’hésite pas à aller vers eux pour discuter 😊

La prise de conscience

“Je suis présidente !”

Le moment où Camille a pris conscience de sa nouvelle fonction, c’est lors du discours qu’elle a fait avec Quentin pour la Fête des Cadres. “À ce moment-là, je suis vraiment sortie de ma zone de confort en parlant devant tous ces patronnés. Aujourd’hui, j’ai l’occasion de prendre assez fréquemment la parole en public et je m’y sens plus à l’aise. “

Pour Camille, l’été 2019 est tout aussi marquant. La fonction de présidente ne s’arrête pas avec les camps d’été. Bien au contraire. Avec son lot de joies et de tristesses, les camps constituent la partie centrale de notre Mouvement.

“Ce n’est pas toujours facile. Je me suis rendu compte que mon avis comptait et que si je prenais la parole, je représentais le Mouvement et ses 22.000 membres. C’est assez cocasse. ”

 

Si l’expérience de Camille t’a convaincu et que tu souhaites en savoir plus, voilà ce que dit la Charte   :

Pour être éligible, tu dois :

  • Être membre de la Fédération Nationale des Patros (FNP) ;
  • Être membre bénévole de l’Assemblée Pédagogique (AP) ;
  • Être âgée d’au moins 21 ans et de maximum 35 ans ;
  • Avoir été proposé comme candidate (voir la procédure ci-dessous) ;
  • Être disponible pour un mandat de 2 ans (renouvelable 2 fois).

La procédure d’élection :

Phase 1 : Les régionales, les commissions, le Conseil Pédagogique (CP) et le Conseil d’Administration (CA) sont invités à se réunir et proposer une ou plusieurs candidate(s) qu’ils estiment pouvoir devenir présidente. Le formulaire de propositions est à remettre pour le 19 avril.

Phase 2 : Denis Toune – notre Secrétaire Général – contacte l’ensemble des candidates proposées pour les informer que les groupes ont pensé à elles.

Phase 3 : Les candidates effectives seront celles qui, parmi les personnes proposées, auront confirmé par un écrit leur candidature. En y joignant une lettre de motivation et ses réponses au questionnaire du Conseil d’Administration (CA).

Chère future présidente, tu auras donc jusqu’au 16 mai pour le faire 😉

Phase 4 : Un groupe de travail est constitué pour regrouper les questions destinées aux candidates.

Phase 5 : Élection lors de l’Assemblée Pédagogique (AP) du 20 juin.

Scroll To Top