Skip to content

Blog Patro / Apprendre par le jeu ? Eux aussi en sont convaincus !

Blog, Inspirations  |  03.11.2020

Apprendre par le jeu ? Eux aussi en sont convaincus !

En dehors du Patro, nombreux sont celles et ceux qui utilisent le jeu comme vecteur d’apprentissages. Qu’ils soient enseignants, éducateurs, commerçants, ludo- ou encore psychopédagogues, ils ont accepté pour nous de témoigner de leur expérience. Toi aussi tu en seras convaincus ? Découvre leur point de vue sur la question.

Utiliser le jeu symbolique

“ Je travaille dans un centre pour enfants. Le jeu est omniprésent dans ma pratique. Il permet aux enfants d’en connaître beaucoup plus sur eux, de développer leurs capacités motrices et leurs connaissances, de faire du lien entre ce qu’ils vivent et ce qu’ils expriment. Les aspects apprentissage et ludique sont inséparables. Si l’enfant ne prend pas de plaisir en apprenant, il ne s’intéressera pas à ce qu’on lui propose. ” (Ameline Romain, Éducatrice et psychomotricienne)

Découvre l’interview complète d’Ameline

Garder une visée pédagogique

“ Je donne cours d’éducation aux médias à des enfants de l’enseignement primaire. Le jeu permet de mieux accrocher leur attention. C’est une belle porte d’entrée aux apprentissages. J’ai pu constater plusieurs fois que le côté ludique du jeu fait oublier aux enfants qu’ils apprennent. Je ne crois pas que le côté “apprentissage” puisse peser sur l’aspect ludique du jeu ou alors c’est que celui-ci a été mal pensé à la base. ” (Mike Delcourt, Instituteur primaire)

Découvre l’interview complète de Mike

S’épanouir et se développer par le jeu

“Psychopédagogue de formation, j’accompagne dans leurs apprentissages des enfants non scolarisés. Ils sont instruits en famille par volonté de proposer une alternative au parcours scolaire classique. Le jeu est pour ces enfants un moyen de s’épanouir, de se développer et d’apprendre. Lorsqu’ils jouent, les enfants s’adonnent à des occupations qui ont du sens pour eux. Ils explorent et utilisent des objets concrets du monde réel pour expérimenter les connaissances et compétences. ” (Marine Willam, Psychopédagogue)

Découvre l’interview complète de Marine W.

Surmonter ses blocages

“ Je travaille avec des enfants et des adolescents qui ont des troubles de l’apprentissage ou des difficultés de compréhension. Leur scolarité est souvent une épreuve pour eux et ils doivent fournir beaucoup d’efforts pour peu de résultats. J’aime beaucoup passer par le jeu pour qu’ils prennent du plaisir en apprenant. En effet, le jeu fait travailler beaucoup de fonctions cognitives comme l’attention visuelle, la mémoire… Le jeu permet aussi de surmonter des blocages scolaires. ” (Marine Biset, Neuropsychologue)

Découvre l’interview complète de Marine B.

Développer des compétences transversales

“ Sans être un grand joueur, le jeu a toujours fait partie de ma vie. C’est donc tout naturellement que je l’ai intégré dans mon enseignement afin d’aider des élèves en panne de motivation ou de compétences. Je suis « professeur de jeu de société » en secondaire et ludopédagogue en haute école. J’utilise le jeu de société pour développer les compétences transversales de mes élèves. C’est un formidable outil de socialisation qui permet de regonfler l’estime de soi et d’étendre les compétences linguistiques et logico-mathématiques des jeunes. ” (Renaud Keymeulen, Ludopédagogue)

Découvre l’interview complète de Renaud

Déceler la théorie cachée dans les activités

“ Je donne cours à des élèves de 5ème et 6ème qui sont en section animation. En introduisant les techniques d’animation par le jeu, j’utilise un angle d’approche plus attractif et surtout basé sur leurs expériences et leurs ressentis. En septembre, pour les classes de 5ème, le retour au jeu est souvent difficile car peu d’élèves jouent encore chez eux. Mais ils apprennent vite à “se mettre en danger” pour pouvoir animer correctement. Et bien vite, ils en redemandent. Ne dit-on pas que le jeu réveille l’enfant qui sommeille en nous ? ” (Noëlle Leroy, Professeur de techniques d’animation)

Découvre l’interview complète de Noëlle

Développer des jeux pour adulte

“ Comme dit Bernard Shaw : ” On n’arrête pas de jouer parce qu’on devient vieux; on devient vieux parce qu’on arrête de jouer! ” A travers mon métier, j’encourage les parents à jouer avec leurs enfants. Le jeu est un excellent médiateur et un vecteur d’apprentissages. Je veille à ne jamais proposer des jeux annoncés “pédagogiques” qui sont en réalité des exercices scolaires déguisés. En général, le déguisement n’est pas beau et les enfants ne sont pas dupes ! ” (Anne De Keersmaeker, Gérante du magasin de jeux “A vos Souhaits”)

Découvre l’interview complète d’Anne

Retrouver son âme d’enfant

« Jouer en étant adulte, c’est retrouver son âme d’enfant ». (Hélène Vancompernolle, Créatrice de FunHéLangues)

Découvre l’interview complète d’Hélène

 

Scroll To Top