Skip to content

Blog Patro / 6 anecdotes croustillantes de La Casa de Patro

Blog, Journal de bord  |  03.04.2020

6 anecdotes croustillantes de La Casa de Patro

Le samedi 8 février dernier, 93 patronnés et 5 intervenants externes se sont rassemblés dans la fabrique de compétence de la Casa de Patro. L’occasion pour eux de se former sur une thématique spécifique pendant une journée complète. Mais ce n’est pas ce qui nous occupe aujourd’hui. Je t’emmène dans les coulisses de cet événement 100% Patro en te partageant les 7 moments les plus croustillants de la journée que tu as peut-être loupés.

Carburant au kérosène

Comme école technique et professionnelle, l’Institut Henry Maus dispose de locaux qui ressemblent à des ateliers de garagiste. Le must du must, un local sentait le kérosène. Quoi de mieux que de mettre l’UF sur les camps zéro déchet où les participants manipulent de la nourriture ? Finalement, on a été plutôt cool en leur accordant un espace adéquat dans le réfectoire.

Lieu d’aisance à perte de vue

Pas si aisé d’y arriver !

L’accès à des toilettes à 100 m, à l’autre bout de la cour, ce n’est pas l’idée du siècle ! Et pourtant, 2 groupes étaient dans les locaux à côté. Heureusement, toilettes bien entretenues ! Sinon, je vous laisse imaginer les odeurs…

Arnaque des cuistots

Mais quel boulot ! Pour une journée, ils nous ont gâtés avec leur paëlla et les cookies faits maison. Par contre, les cuistots sont arrivés en mode « il faut que tout le monde puisse avoir des cookies ». On a donc commencé à dire « À chacun son tour, vous prenez un morceau ». Finalement, il en restait blindé. C’est pour ça que certains patros locaux ’on est revenu avec des boites pleines. Du coup, certains patros locaux et les membres du Centre Fédéral se sont régalés ! Merci les cuistots !

Alerte au braquage

Pour le fil rouge, les coordos avaient fait une liasse de billets Casa de Patro. Chaque fois que les participants assistaient à des activités ou des jeux pendant les pauses, ils pouvaient gagner des billets de compétence. Ils les accumulaient tout au long de la journée. Certains sont même arrivés avec des liasses qu’ils avaient roulées dans leurs chaussettes pour négocier des cadeaux à la fin. C’était super drôle ! Je pense que certains avaient prévu de faire un braquage pour réellement venir piquer tout ce qui restait comme billets. Et finalement, ils n’ont pas eu le temps ou le cran de la faire. Vas savoir…

Ambiance caliente

Mais quelle était l’idée d’Olivier de faire une playlist only musique latino ? Si cela permettait de garder les participants dans le thème, Tourac ne l’a pas vécu de la même manière. Comme quoi, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Est-ce que ça a contribué au bon temps qu’il a fait ce jour-là ? Oui, je le pense.

Adieu monsieur El Profesor

On n’a pas fait de vrai rassemblement avec un chant fédéral et tout ça, tout ça… Mais, on a vécu un moment de rassemblement où on a partagé ce qui s’est passé dans les UF. Seulement, les porte-paroles de chaque groupe ont pris trop de temps pour le faire. Du coup, ça a débordé et les gens devaient se barrer pour aller prendre leur train.

 

Envie de te souvenir de cette journée ? Tu trouveras les photos via ce lien.

Scroll To Top