Skip to content

Les news du Patro / Peste porcine africaine : quel impacte sur les camps 2019 ?

news camp  |  01.16.2019

Peste porcine africaine : quel impacte sur les camps 2019 ?

Afin de freiner la propagation de la peste porcine africaine, les autorités sont contraints d’interdire certains camps dans région du Sud Luxembourg. Ton camp 2019 est concerné ? Que faire ?

Qu’est ce que la peste porcine ?

Il s’agit d’une maladie virale qui touche les porcs et les sangliers et qui est généralement mortelle. Actuellement, il n’existe ni vaccin ni traitement. Des dizaines de sangliers ont ainsi perdu la vie chez nous et des clôtures ont été installées pour limiter leur territoire et éviter que la maladie se propage. a peste porcine ne présente aucun danger pour l’homme ! Par contre, tu peux propager la maladie en ayant été en contact avec un animal infecté, ses excréments, etc. C’est pourquoi une zone du pays est interdite à la circulation en forêt et aux camps et une autre voit les activités en forêt limitées.

 

Mon camp est-il impacté ?

Une carte publiée par la région wallonne te permet de suivre l’évolution des différentes zones contaminées. Tu la trouveras sur le site : https://bit.ly/2TM653V

Différentes zones sont définies par la région wallonne :

  •  La zone noyau : ton camp est interdit.

  • La zone tampon et la zone d’observation renforcée: ton camp est interdit, néanmoins des dérogations pourront être accordées après une analyse des risques de ton lieu de camp. 

  • La zone de vigileance: ton camp est autorisé avec quelques attentions à avoir.

  • Le reste du territoire wallon : ton camp n’est pas concerné, néanmoins tu peux agir.

 

Que faire si mon camp se déroule dans l’une de ces trois zones ?

Peu importe la zone dans laquelle se trouve ton camp, la première chose à faire est de le renseigner sur monpatro.be et auprès de ton permanent régional (si ce n’est pas déjà fait).

  • Ton camp est en zone noyau ? Prend contact avec ton permanent régional. Ne t’inquiète pas,une plateforme de partage a même été mise en place entre les cinq mouvements de jeunesse afin de soutenir les groupes concernés. Ton permanent t’accompagnera dans les démarches.
  • Ton camp est en zone tampon  ou en zone d’observation renforcée ? Tu pourrais demander à ton propriétaire d’introduire une demande de dérogation pour le 28 février 2019. Si la dérogation est accordée et donc que ton camp peut avoir lieu à cet endroit, tu devras néanmoins adapter tes activités afin de respecter l’interdiction formelle de circuler en forêt dans ces zones.  Au vu de la difficulté administrative et de la faible probabilité de l’obtenir, nous te conseillons vivement de changer d’endroit de camp. Contacte rapidement ton permanent régional. Il t’accompagnera dans les démarches.  
  • Ton camp est zone de vigilance ? Ton camp est autorisé, mais veille à ce qu’aucune de tes activités ne se déroule dans les trois zones ci-dessus. Nous te demandons d’être également attentif. La maladie peut encore évoluer, dans un sens comme dans l’autre, les mesures prises par les autorités peuvent donc aussi être modifiées. Nous t’informerons sur le sujet si c’est le cas.

 

Mon camp n’est pas concerné. Je dois faire quelque chose ?

Oui, tu joues la carte de la solidarité !

L’évolution

Il s’agit d’une situation particulière. La lutte contre cette maladie constitue un véritable enjeu de santé animale et économique. Etant donné que l’homme peut transporter le virus (sans présenter de risques pour lui), il est important que chacun respecte les interdictions. Ne t’inquiète pas, si des changements ont lieu, la Fédération t’en avertira rapidement !

 

 

 

Scroll To Top